Vins bios, naturels, biodynamiques et raisonnés : les définitions

Vins
27 août 2018

Si vous vous intéressez au vin et plus particulièrement à la viticulture, vous avez déjà entendu ces quatres termes : vins bios, naturels, biodynamiques et raisonnés. Elles ont toutes un point commun : l’aspiration à une culture et une vinification plus naturelle. Mais comment les différencier ?

 

Les vins biologiques

logo-bio.PNGL’appellation “vin biologique” n’existe que depuis 2012. En effet, avant 2012, seule la viticulture était contrôlée : on considérait donc que les raisins étaient issus de l’agriculture biologique. Depuis, c’est le processus complet qui est inspecté, de la culture à la mise en bouteille. Deux labels certifient cette appellation : le label bio et le label nature et progrès.

Cette démarche préserve au maximum l’équilibre biologique de la nature, sans ajouter aucun traitement synthétique ou d’insecticide aux vignes. Cette technique privilégie également le désherbage manuel. Le cahier des charges suivis par les viticulteurs bios impose des taux de soufre beaucoup plus faibles qu’en viticulture conventionnelle. Certains producteurs l’ont même totalement banni, mais ce n’est pas sans danger : un vin non traité encourt des risques comme un vieillissement précoce ou une instabilité le rendant inapte au transport.

 

Les vins biodynamiques

Cette méthode de vinification va plus loin que la viticulture biologique : elle reprend les bases de l’agriculture biologique, avec une démarche “spirituelle”. La biodynamie prend en compte la synergie entre les cycles lunaires, la terre, les hommes, les animaux et les végétaux. L’objectif est de créer un système autonome en favorisant les échanges entre la terre et la vigne. C’est le philosophe Rudolf Steiner qui est à l’origine de cette démarche.

La viticulture biodynamique autorise seulement le collage du vin, la filtration, les levures industrielles, la chaptalisation et l’utilisation du soufre, à des doses plus restreintes que pour le vin biologique. Deux labels certifient les vins biodynamiques : le label Demeter et le label Biodyvin.

 

Les vins naturels

associtaion-vins-naturels.pngL’appellation “vin naturel” n’existe pas officiellement. En fait, elle combine les deux méthodes, biologiques et biodynamiques, afin d’utiliser les techniques de viticulture les plus naturelles possibles. L’Association des Vins Naturels regroupe une cinquantaine de vignerons, qui respectent un cahier des charges très spécifique : aucun intrants si ce n’est un peu de soufre, une culture bio ou biodynamique à la vigne, des vendanges manuelles, aucune technique “brutale” et utilisation de levures indigènes (naturellement présentes sur le raisin). Certains vignerons vont même jusqu’à supprimer tous les intrants et les sulfites.

 

Les vins raisonnés

La viticulture raisonnée est la démarche la moins contraignante. L’idée est d’utiliser le moins de produits chimiques possibles, en ne traitant la vigne que si cela s’avère nécessaire. Cette démarche a été reconnue par un décret officiel en 2002, sanctionnée par le label Terra Vitis reconnu par le ministère de l’Agriculture.

Les vignerons adeptes de la viticulture raisonnée ont une démarche biologique, tout en s’autorisant à intervenir sur leurs vignes en cas de besoin. La viticulture raisonnée ne contraint pas les vignerons, il s’agit d’un engagement à être “raisonnable”.

Ces articles peuvent vous intéresser !

Gastronomie

10 fromages français à connaître

La France regorge de délicieux fromages, plus ou moins connus. Camembert, Munster, Brie, Comté, Maroilles… ces fromages variés font la richesse du terroir français.
27/08/2018
Lire la suite
Vins

Les événements du vin à ne pas manquer en automne 2018

En automne, les événements autour du vin sont légion ! Découvrez les particularités des 8 salons Vins & Gastronomie d’automne, ainsi que les événements du vin dans la France entière.
27/08/2018
Lire la suite
Partager cette page :

© 2018 Tous droits réservés.   Mentions légales